2021 à Marseille : en route pour une mobilisation féministe!

À l’Assemblée des Femmes, nous sommes très diverses, sur le terrain et à la tribune nous portons nos combats.

Depuis 2 ans l’Assemblée des Femmes est co-organisatrice à Marseille d’événements et de mobilisations associatives pour marquer les grandes dates féministes de l’année (8 mars et 25 novembre), avec les antennes de Femmes Solidaires -Marseille et OLF !-13, avec lesquelles nous partageons un féminisme universaliste, laïque, antiraciste et abolitionniste. Nous sommes soutenues dans cette démarche de rassemblement et de visibilité par la Marche mondiale des femmes-13- PACA ; de nombreuses autres associations se joignent à nous. 

Il nous a fallu, depuis un an, comme partout en France, redoubler d’efforts malgré les moments de découragement pour maintenir la visibilité de notre engagement durant la période de COVID, passant du présentiel au virtuel, en fonction des obligations sanitaires. 

En 2020, nous organisons une Conférence virtuelle le 12 novembre, « La prostitution, une violence patriarcale » avec notre présidente, Laurence Rossignol, Malka Marcovich, Célia Mistre directrice de l’Amicale du Nid-13 et Alexine Solis, survivante de la prostitution. Cette conférence est suivie par plus de 150 personnes.

A la demande de la maire de Marseille et des élu.es, nous organisons devant l’Hôtel de Ville de Marseille le 21 novembre, une manifestation en mémoire des victimes de féminicides, dont nous égrenons les noms dans un silence de plomb.

Le 7 février 2021, nous sommes réuni.es devant le Palais de justice de Marseille pour réclamer « Justice pour Julie », cette jeune femme violée par des sapeurs-pompiers de Paris quand elle était mineure, et dont le procès se déroule au même moment. De très nombreux lycéens et lycéennes viennent se joindre à nous. Moment fort de recueillement et de solidarité.

Enfin à l’occasion du 8 mars, nous manifestons deux fois, le 7 mars devant l’ombrière du Vieux port avec toutes les associations de droits des femmes de Marseille, et en particulier les femmes kurdes dont nous soutenons le combat et le Gam’s Sud- Femmes du monde qui se bat contre l’excision, mais aussi les syndicats et les partis politiques. Le lendemain, 8 mars nous nous retrouvons toutes et tous pour traverser la ville derrière nos banderoles et avec l’accompagnement de la batucada qui rythme nos slogans. 

Manifestation du 7 mars 2021 avec les femmes kurdes.

A cette date, nous sommes reçues, dans son bureau, par le maire de Marseille – ce qui, de mémoire de féministe marseillaise, ne nous était jamais arrivé – pour lui présenter les 66 propositions que nous avons formulées pour que Marseille devienne une ville féministe.

En nous faisant sortir de nos habitudes, en nous réunissant pour travailler ensemble mieux encore que par le passé, le COVID nous aura appris beaucoup de choses ! Ces efforts que le virus nous a imposés sont indispensables, nous en sommes convaincues, pour maintenir la vitalité de l’énergie militante et la transmission de nos combats féministes. Merci à toutes les associations et militantes marseillaises qui se sont jointes à nous. Ce n’était pas si facile, les ami.es. Ensemble nous pouvons relever les défis !

Naky Sy Savané, actrice ivoirienne et militante en faveur de l’accès à l’éducation et pour l’émancipation des femmes et contre l’excision.

Geneviève COURAUD
Ancienne Présidente de l’Assemblée des Femmes.